Arnaud de La Grange – Gallimard

Il a vingt-six ans, c’est un jeune lieutenant dont on ignore le nom et qui, en mai 1954, se porte volontaire pour participer à l’opération. Ni héros, ni va-t-en-guerre exalté, il écrit tous les soirs et raconte la guerre, les frères d’armes, le sang, le bruit, la fureur et les larmes, mais aussi les femmes de sa vie.