Fréderic Ferney – Albin Michel 

On a tout lu, tout dit sur Churchill. Frédéric Ferney ne nous offre pas ici une énième biographie du grand homme, mais comme il le dit lui-même, il se propose d’être son scribe. C’est ce qui nous a intéressés dans cet ouvrage : comment Winston s’est construit, traumatisé et déconsidéré par un père malade, meurtri par de retentissants échecs, puis glorifié pour son courage face à Hitler. Mais le véritable drame de sa vie, c’est bien «  Le chien noir », sa dépression.

Note moyenne