Yasmine Ghata – Robert Laffont

Au XVe siècle, un artiste d’exception, « le calame noir», s’exerce à peindre des sujets inhabituels pour le maître de Tabriz. Il se ressource en séjournant dans un camp de nomades pour échapper aux intrigues de la cour. Un joli texte aux allures de conte qui nous rappelle qu’il ne fait pas toujours bon d’exercer son talent.